5 randonnées à faire à Bavella

Découvrir la Corse
Aperçu

1. Le Trou de la Bombe (U Tafonu di u Cumpuleddu)

Aperçu Trou de la Bombe

Belle boucle facile de 2 heures environ au départ du parking du col de Bavella. Le sentier, avec un balisage rouge, s'élève dans une combe boisée jusqu'à une crête. Bientôt, sur la gauche, une tête rocheuse émerge des arbres. Le sentier suit la ligne de crête. En descendant vers le col, on découvre le Trou de la Bombe, une ouverture circulaire d'environ 8 mètres de diamètre transperçant l'arête faîtière du chaînon des Paliri. Il est possible de prolonger la randonnée jusqu’ à Pointe de Velaco.

2. Les Cascades de Polischellu

Aperçu Cascades de Polischellu

Environ 3 km après le col, on arrive au lieu-dit Arggiava. 500 mètres plus loin, garez la voiture sur le bord de la route, à côté d'un gros chêne entouré de deux rochers. Empruntez le sentier qui remonte le long de la rive gauche du Polischellu. Après environ 10 minutes de marche, vous atteindrez la première cascade, où un agréable bassin invite à la baignade. Au-dessus, de nombreuses autres chutes se succèdent, mais leur accès est plus difficile.

3. Promenade de la Pianona

Aperçu Promenade de la Pianona

Cette balade d'environ 1 heure, balisée en orange, commence au parking du col de Bavella. Sur la gauche, vous pourrez admirer la vue sur la Punta Tofonata di Paliri, la forêt de Bavella, et au loin, la mer. Au printemps, les prairies des pentes douces se parent de crocus et d’anémones, ajoutant couleurs et mouvements au paysage. En avançant, vous traverserez une majestueuse pinède. Certains arbres morts, percés de trous, témoignent de l'activité des pics épeiches, des oiseaux au plumage noir, blanc et rouge. Ces cavités peuvent ensuite servir de nids à d'autres oiseaux, tels que les mésanges et les troglodytes. En bifurquant légèrement sur la droite, vous atteindrez une plate-forme herbeuse, appelée pianona, parsemée de pins aux formes sculptées par le vent. De là, la vue est saisissante sur les aiguilles de Bavella et, par temps clair, sur les côtes occidentale et orientale de la Corse. Cette promenade, sans difficulté particulière, offre des perspectives très photogéniques. 

4. Le refuge de Paliri

Aperçu Refuge de Paliri

La randonnée vers le refuge de Paliri emprunte le GR20, en direction de Conca. Vous suivrez un ancien sentier reliant la montagne à la mer. En traversant une superbe forêt de résineux, vous atteindrez la Fontaine du ravin de Cannone, puis le col de la Foce Finosa, culminant à 1202 mètres d'altitude. De là, vous aurez une vue imprenable sur le golfe de Porto-Vecchio, l'extrémité de Bonifacio, et, au loin, la Sardaigne. Juste derrière la Punta Tafunata vous découvrez le refuge de Paliri.

5. Le Tour des Aiguilles de Bavella

Aperçu Variante Alpine passage avec des chaînes

Cette randonnée, réputée pour sa difficulté, est très populaire parmi les randonneurs. L'itinéraire le long du GR20 vous fera passer par le Bocca Pargulu, offrant une vue imprenable sur la Côte de Nacre Les paysages spectaculaires des Aiguilles de Bavella, avec leurs pics acérés, sont particulièrement impressionnants. Après le col de l’Oiseau, vous rencontrerez un passage délicat qui demande de l’attention. Une chaîne vous aide à descendre et une petite échelle est disponible pour les 2-3 derniers mètres. La descente se poursuit ensuite par le versant ouest, avec une pente raide qui rejoint à nouveau le GR20 que l’on suit jusqu’ au col de Bavella. Bien que le parcours ne soit pas techniquement difficile, avec un dénivelé positif d'environ 900 m, le Tour des Aiguilles de Bavella s'adresse aux personnes sportives.

Zoom sur le GR20

Lorsque vous partez en randonnée depuis le col de Bavella, que ce soit en direction d’Asinau ou de Paliri, vous rencontrez les marques rouges et blanches du sentier. Légendaire, exigeant et époustouflant : le GR20 séduit tous les amateurs de randonnée. Pourtant, ce « chemin le plus difficile d'Europe » ne date que de 1970, conçu par Michel Fabrikant avec le soutien de Marcel Schluck, ancien inspecteur général de la jeunesse et des sports. Ce sentier, qui porte le numéro 20 de l'ancien département de la Corse, traverse l'île de Beauté du nord-ouest au sud-est : de Calenzana à Conca, ses 180 km parcourent toute la région montagneuse, y compris les contreforts du Monte Cinto. Le point culminant de ce superbe itinéraire est la brèche de Capitellu, à 2 225 mètres d'altitude. Accessible de la mi-juin à la mi-octobre (car enneigé le reste de l'année), le sentier se complète raisonnablement en 16 jours.
 

Pour aller plus loin : 

Voir toutes nos randonnées en Corse